Bienvenue !

Bienvenue sur ce site !

Nous sommes très heureux de vous accueillir sur ce site, initialement dédié à l’organisation de notre mariage, et qui maintenant vous donnera quelques nouvelles de la famille que nous avons choisi de fonder le 18 avril 2015.

À très bientôt,

Anne & Alain

Bonne année 2016 !

Chers amis, chère famille,

Nous vous souhaitons à tous et à toutes une excellente année 2016. Que celle-ci soit pour vous riches en rencontres, en réussites dans vos projets, en découvertes. Que votre santé se préserve et s’améliore, ainsi que celle de vos proches.

De notre côté, si l’année 2015 a été riche avec notre mariage et notre emménagement à Viroflay, ainsi que différents événements familiaux de chaque côté, cette nouvelle année s’annonce elle aussi bien remplie en nouveautés. En effet, nous avons une grande joie à vous partager : nous nous préparons à accueillir un enfant en juin ! De jeunes mariés en 2015 nous nous apprêtons à franchir un nouveau cap et devenir de jeunes parents en 2016.

Au fait, la destination surprise de notre voyage de noces était… les Philippines ! Photos à venir…

Meilleurs vœux à vous,

Anne, Alain et « Plus One » ;-)

Et voilà maintenant le jardin médiéval

Il fut construit à l’emplacement de l’ancien cimetière des moines. Un portail Renaissance ouvre l’accès à une galerie conduisant à une chapelle dite Sainte Quinette. Restitué par Christophe GRUNENWALD, ce jardin a pour thème la vie et la mort. On peut en faire la lecture de différentes façons : par les odeurs, par les couleurs, par la botanique ou par la symbolique de la foi.

L’organisation du jardin est entièrement basée sur le nombre 4, symbolisant les quatre saisons, les quatre éléments, les quatre fleuves du paradis et les quatre Évangélistes. Douze carrés plantés, entourés de clôtures en plessis d’osier, représentent les douze mois de l’année, mais aussi les douze apôtres.

Dans le monde médiéval de l’époque, tout était symbole, et le jardin traduisait le rêve de perfection, il reproduisait dans son ordonnance le souci d’équilibre, moral, religieux et social et concrétisait ainsi un idéal d’harmonie. C’était un lieu clos, un lieu de méditation et un lieu protégé, qui représentait la pureté et l’idéalisation du paradis.Chaque élément était placé et choisi selon le thème qui présidait à sa conception.

Le jardin se compose exclusivement de plantes médicinales (les “simples”) utilisées au Moyen-âge et de fleurs dédiées à Marie, comme les lys et les roses. La culture des plantes médicinales ou aromatiques est protégée et cernée par des bordures de buis. Au centre, ces parterres bordés de buis taillés sont plus décoratifs ; ils entourent le jardin clos isolé et protégé par une balustrade en chêne et châtaignier fendus, formant un rectangle dont la division ternaire évoque la Sainte Trinité. Il abrite la petite pervenche, l’angélique et les trente trois lys qui symbolisent l’âge du Christ à sa mort.Le jardin médiéval de Donnemarie-Dontilly

Quelques mots sur l’église Notre-Dame de la Nativité…

L’histoire de Donnemarie-Dontilly :

Sous le roi Dagobert, des moines de Tours construisent un important couvent et une église près du château de Dom (Donnemarie). En 876, Dom (Donnemarie) est érigée en seigneurie. Le château fort de Dom-Tilly et les quelques maisons qui l’entourent vont être construits un peu plus tard. En 1110, Dom (Donnemarie) était devenue assez importante et sur la demande de ses habitants, l’église dédiée à la Vierge Marie est nommée église paroissiale, le village devenant ainsi la paroisse de Dom-Marie puis DameMarie (Donna Maria in Montesio).

Le portail du midi, de facture romane, se trouve près d’un puits féodal couvert dit « puits de Saint-Joseph ». Dans son clocher, dont le coq culmine à 60 m, trois cloches rythment la vie des donnemaritains : Marie-Gabrielle, Joséphine-Pauline, et la plus petite, Désirée-Bernardine. A noter dans l’église la grande rosace (restaurée en 1987), le tympan du portail sud dédié à la Sainte-Vierge, les huit pièces centrales datant des XIIème et XIIIème siècles, ainsi que le cloître au Nord, dans lequel se trouve maintenant le jardin médiéval.

Vous aurez l’occasion de découvrir cette église très prochainement… à suivre prochainement : la présentation du jardin médiéval jouxtant l’église.

Ouverture de la page de covoiturage

Chose promise, chose due, la page de covoiturage est ouverte.

À noter, elle est protégée par mot de passe pour éviter que vos informations personnelles se retrouvent en libre accès sur le web. Le mot de passe est le prénom de la sainte citée sur le faire-part (bien respecter majuscule et accents).

Pour aller trouver votre trajet, c’est sur cette page.

Anne et Alain